“Art et Argent, liaisons dangereuses”

Monnaie de Paris

caseStudy: Art et Argent, liaisons dangereuses

L'art a toujours eu partie liée avec l'argent. Mécènes, collectionneurs, puissants de ce monde investissent en art, à la fois source de plaisir mais aussi de gains parfois mirifiques. En raison des travaux de restructuration de son bâtiment qui impliquent la fermeture de ses espaces, la Monnaie de Paris, dans le souci de ne pas perdre le contact avec son public, propose une exposition virtuelle. Art et Argent, liaisons dangereuses prend la forme d'un parcours ouvert, conçu selon une logique à la fois ludique, financière et artistique. L'achat, la vente, le système capitaliste et ses flux, mais aussi le marché de l'art, la dimension esthétique constituent les thèmes principaux.

D'Andy Warhol à Sophie Calle, de Barbara Kruger à Ben Vautier, cette exposition a évolué au fil du temps pour requérir les choix de l'internaute appelé à voter, à s'exprimer, à prendre part au projet. Des débats ont fait intervenir des artistes, des historiens de l'art, des philosophes, des galeristes…
Sébastien Gokalp, commissaire de l'exposition

Sébastien Gokalp

Mais que dit l’art sur l’argent ? Sujet de préoccupation majeur de notre époque, l’économique est à l’art d’aujourd’hui ce que le nu ou le paysage étaient à l’époque classique ou impressionniste : un thème séminal source de fascination, de défiance ou d’ironie, qui génère des œuvres souvent critiques, provocantes ou séduisantes. L’argent serait-il finalement « le dernier tabou » comme l’affirmait le critique et historien d’art Harald Szeemann, un centre de questionnement artistique que l’on évite soigneusement de regarder en face ?

Découvrez l'exposition sur le site de la Monnaie de Paris !
En savoir plus